Largen Lama

Le Largen Lama est le préposé de Yongdzin Rinpoché et, à ce titre, il a passé beaucoup de temps à Shenten. Il a appris le français très rapidement et s'est lié d'amitié avec de nombreux étudiants occidentaux qui vivent à proximité ou qui viennent à Shenten pour des retraites. Aujourd'hui, il réside à Triten Norbutse où il s'occupe avec dévouement de son maître, mais il aime visiter Shenten quand il le peut. Il reste en contact avec des personnes en Europe, au Mexique, aux États-Unis et dans d'autres pays, en utilisant les médias sociaux et en partageant de merveilleuses photos de la vie quotidienne avec son maître bien-aimé, Yongdzin Rinpoché.

largen-square.jpg
Lopon&Largen.jpg

Largen Namgyal Tsuldim est né en 1990 dans un village himalayen isolé appelé Bijer dans le district de Dolpo, situé près du monastère Bonpo Samling, l'un des plus anciens monastères Bon de la région du Dolpo Mustang.
Son père, Ringdzin Gyaltsen, et sa mère Pema Khandro ont décidé, avant sa naissance, que si le nouveau-né était une fille, elle resterait avec sa mère. Et si c'était un garçon, il resterait avec le père.


Ses parents se sont séparés peu après sa naissance et très vite, sa mère a abandonné la famille pour retourner dans son village natal, loin de Bijer.
Son père se remaria et eut un autre fils avec sa nouvelle femme et ne put s'occuper du jeune Largen. Par la suite, Largen a dû apprendre à se débrouiller seul. Il a vécu dans la rue et a mendié de la nourriture et des vêtements. La nuit, il dormait avec les chèvres. La vie était très dure pour le jeune garçon. Parfois, sa grand-mère s'occupait de lui et le nourrissait. Le jeune garçon avait cependant beaucoup de chance de ne pas tomber malade, car il n'avait pas accès aux soins de santé ou aux installations sanitaires.


Un jour, un groupe de chercheurs autrichiens de Vienne est arrivé dans le village.
Lors de leur première visite, ils ont décidé d'aider deux jeunes garçons et les ont emmenés au monastère de Triten Norbutse à Swayambounath au Népal, pour qu'ils soient pris en charge. Lors de leur deuxième visite, ils ont décidé d'aider à nouveau deux autres petits garçons et de les emmener également au monastère.


Un pratiquant du dzogchen, appelé Yungdrung Dargye, qui vivait au monastère de Samling, leur a humblement demandé d'emmener Largen à Katmandou, en expliquant sa situation difficile. Il n'avait que quatre ans lorsqu'il est parti avec les deux Autrichiens et accompagné de Phuntsok, un jeune moine du monastère.
Il a dit au revoir à son père, mais malheureusement, sa mère n'est jamais venue le voir.
Largen est arrivé au monastère de Triten Norbutse en 1993 et a trouvé refuge auprès de Yongdzin Rinpoché à l'âge de quatre ans. Yongdzin Rinpoché était comme un père pour lui. Il s'est occupé de lui dès son plus jeune âge, lui enseignant la méditation.
Pour la première fois, il a eu une assiette de nourriture chaque jour. Lorsqu'il est arrivé au monastère de Triten Norbutse, l'école de philosophie n'avait pas encore été créée et Yongdzin Rinpoché a donc enseigné à tous les moines qui vivaient là, soit une dizaine au total. Il a également reçu son éducation de Khenpo Nyima, l'abbé de l'époque, qui lui a enseigné les bases de la lecture et de l'écriture tibétaines. Largen a ensuite rejoint la classe de géshé de l'école philosophique et, pendant les six années suivantes, il a appris la grammaire tibétaine, la philosophie et d'autres sujets de manière plus approfondie. Il est devenu un assistant pour les moines plus âgés.Pendant son séjour au monastère, son père est venu lui rendre visite, mais Largen ne l'a pas reconnu.


Largen a un talent naturel pour les langues. Il a commencé à étudier l'anglais avec une Américaine qui séjournait au Népal pendant 3 mois chaque année. Après six ans d'études, Largen a décidé de reporter le programme de géshé et il est devenu l'assistant personnel de Yongdzin Rinpoché. Il est devenu le nouveau cuisinier et a commencé à s'occuper de Rinpoché à l'âge de 18 ans.


En 2007, il entreprend l'éprouvant voyage de retour au Dolpo pour la première fois depuis son départ. Il ne connaissait pas le chemin vers le village et il a voyagé seul. Il lui a fallu sept jours de voyage en bus, en avion et à pied. Comme de nombreux touristes visitent la région, il a atteint le village en suivant les traces des chevaux.


Il a alors rencontré sa mère et son frère pour la première fois. Il n'a pas pu les reconnaître du tout. Il est resté dans la maison de son père pendant une nuit, mais il ne se sentait pas à l'aise dans la maison. Il a décidé de quitter la maison et est resté au monastère de Samling, juste à l'extérieur du village, avec Yungdrung Dargye, le vieux moine qui a demandé pour la première fois au groupe autrichien de l'emmener à Katmandou. Largen a éprouvé un profond sentiment de gratitude à l'égard du moine qui l'avait aidé toutes ces années auparavant et qui l'a servi et soigné pendant les jours suivants. Il était heureux de rester au monastère et il n'est retourné visiter son village que quelques fois, lorsque des gens l'ont invité chez eux.


Il apprit alors que son père et sa femme étaient séparés, et son père lui offrit sa part de l'héritage que lui avait laissé sa grand-mère. Largen a refusé de prendre quoi que ce soit, disant qu'il n'en avait pas besoin. Son père était très contrarié et pleurait de remords.
Le père de Largen est décédé en 2012. Il avait un problème d'alcool. Une fois, alors qu'il était ivre, il est tombé et s'est gravement cassé la jambe. Largen a collecté assez d'argent pour l'emmener se faire soigner à Katmandou, mais son père a obstinément refusé de quitter le village. Largen s'est alors arrangé pour qu'il soit soigné par l'Amchi local, un médecin traditionnel de l'Himalaya. Sa femme et son fils ne l'ont pas aidé, mais les habitants du village l'ont fait et il est finalement mort sur place.


De temps en temps, des gens du village de Largen se rendent au monastère de Katmandou.
Il y a quelques années, il a appris qu'il avait aussi une sœur et un frère. Un jour, une Ani (nonne) est arrivée au monastère. Quelqu'un lui a dit qu'elle était sa sœur du côté de sa mère. Elle a maintenant 34 ans et vit et étudie en Inde, dans un monastère Nyingma.
Son histoire est similaire à la sienne : son père ne l'acceptait pas, et une tante l'a aidée. Elle a travaillé comme domestique pour une famille du village pendant 6 ans, jusqu'à ce que, heureusement, sa tante l'emmène dans un nunnery en Inde.
Largen a voyagé en Europe pour la première fois en 2008, accompagnant Yongdzin Rinpoché. Lors de sa première visite, il est resté en France pendant trois mois. Il y est ensuite retourné en 2008, 2011 et 2013 en prenant soin de Rinpoché à Shenten Dargye Ling et a également voyagé avec Rinpoché lorsqu'il était invité dans d'autres endroits en Europe pour des enseignements.
Depuis 2013, Largen est retourné en France et en Europe avec Rinpoché en tant que fidèle soignant et cuisinier soutenant Rinpoché et toujours à ses côtés pour lui apporter de l'aide jusqu'en 2018.


Largen a commencé à étudier le français de manière plus intensive lors de son séjour en France à Shenten et y retourne chaque année.


Largen est toujours très accessible et gentil, amical et serviable envers tous les étudiants de Rinpoché et ceux qui souhaitent pratiquer et apprendre de Rinpoché.
Il a maintenant 32 ans et possède une bonne maîtrise de l'anglais et du français. Il continuera à améliorer ses compétences linguistiques en anglais et en français et est toujours curieux d'apprendre.


Largen envisage toujours de poursuivre sa formation de géshé à l'avenir. Actuellement, il s'occupe avec joie et à plein temps de Yongdzin Rinpoché au monastère de Triten Norbutse à Swayambounath, car Yongdzin Rinpoché a maintenant 97 ans. Particulièrement en ces temps difficiles dans le monde, Largen prend grand soin de Rinpoché et est toujours à ses côtés.