Inscription
retraite sur place

àShenten

L'Essence Lumineuse de la Sagesse Primordiale

Inscription
enseignements

par zoom

Khenpo Gelek Jinpa

Week-end du 23 et 24 Avril

Khenpo Gelek Jinpa, abbé de Shenten Dargye Ling en France, va délivrer pour la première fois en Occident la deuxième partie d'une série d'enseignements rares liés au texte important : L'essence lumineuse de la sagesse primordiale à travers les étapes de la voie de la libération (Lam Drod Rim Yeshe Donsal). 


Ce texte a été écrit par le grand maître et praticien du siècle dernier, Yongdzin Tsültrim Gyaltsen. Lama extrêmement érudit, Yongdzin Tsültrim Gyaltsen a passé une grande partie de sa vie en retraite dans une grotte de méditation près du lac Jyeru Tso, dans le nord du Tibet. Il fut le premier professeur de Yongdzin Lopön Tenzin Namdak Rinpoché, de qui il reçut la plupart des pratiques Dzogchen. Le jeune Lopön Rinpoché a vécu avec ce maître, en retraite dans la grotte, pendant quatre ans.


Les enseignements auront lieu 


  • Samedi 23 avril de 17h30 à 19h30

  • Dimanche 24 avril 2022 de 15h00 à 17h00 


Ils porteront principalement sur les sections concernant Trekchod et Thodgyal. Ces enseignements s'inscrivent dans la continuité de ceux déjà commencés en janvier 2021.


L'initiative - organisée par la maison d'édition Le loup des steppes (www.loupdessteppes.com) en collaboration avec Shenten Dargye Ling - est ouverte à tous !


Pour participer, un don de 10 € par jour d'enseignement est demandé. Les revenus seront utilisés pour la rénovation de Shenten Dargyen Ling.

Pour vous inscrire, cliquez sur le gros bouton bleu en haut de cette page ! Pour toute autre information, vous pouvez nous contacter (voir le menu en haut de page).


Une courte biographie de Yongdzin Tsültrim Gyaltsen

En 1893, l'année du serpent d'eau, Yongdzin Tsultrim Gyaltsen est né de Bongyud Khorlo et Ashagza dans la région de Khyungpo Seru au Tibet oriental. Son nom de naissance était Sonam Gyaltsen. À l'âge de sept ans, sa mère a commencé à lui enseigner les lettres, qu'il a rapidement maîtrisées. À dix-neuf ans, il reçut les enseignements préliminaires du cycle du Zabmo Kusum Chüdril (l'Essence profonde des trois corps) du grand maître de méditation Mönlam Gyaltsen et s'engagea dans l'accumulation appropriée de mantras, l'étude et l'entraînement de l'esprit. Après avoir reçu les enseignements d'introduction, il a reçu de nombreux pouvoirs Dzogchen et transmissions orales. Il prononça également le vœu de Genyen et, à vingt-trois ans, ressentant un profond sentiment de renoncement, il se rendit au monastère de Yungdrung Ling, où il fut ordonné par Khenchen Sherab Loden et Yongdzin Lodroe Gyatso et fut renommé Tsültrim Gyaltsen. Ces maîtres lui ont également enseigné le soutra, le tantra, le dzogchen et d'autres sciences traditionnelles.


Plus tard, il prononça le vœu complet du Drangsong auprès de Khenchen Sherab Loden. Son intellect et ses connaissances se sont tellement développés qu'à l'âge de trente-trois ans, Lopön Sherab Dakpa s'est écarté pour le nommer nouveau Lopön du monastère, sous le nom de Tsültrim Gyaltsen Pal Sangpo. Jusqu'en 1937, année du bœuf de feu dans le 16e cycle annuel Rabjung, il a assumé la lourde responsabilité d'enseigner aux disciples, et s'est engagé dans des débats et des écrits pour transmettre le Yungdrung Bön. Yongdzin Tsultrim Gyaltsen a également écrit de nombreux textes sur le soutra, le tantra et le dzogchen, ainsi que sur l'histoire, les chants spirituels, la poésie, l'astrologie et l'orthographe.


À partir de l'âge de quarante-cinq ans, les vingt années suivantes, il pratiqua le Dzogchen dans une grotte surplombant le lac Jyeru Tso, dans le nord du Tibet. En 1944, à l'âge de dix-neuf ans, Yongdzin Lopön Tenzin Namdak Rinpoché devint son disciple et s'embarqua dans un voyage long et intensif, apprenant et pratiquant avec lui dans cette grotte pendant quatre ans.


En 1957, il fut invité à revenir sur son lieu de naissance, où fut construit un nouveau monastère appelé Gangru Dragyel Gon, qui fut ensuite détruit pendant la Révolution culturelle. Il a guidé des centaines de disciples sur le chemin de la vérité ultime, dont plusieurs maîtres bön illustrés tels que Yongdzin Sangye Tenzin Rinpoché, Yongdzin Lopön Tenzin Namdak Rinpoché, Pönlop Yönten Gyatso et le grand érudit Palden Tsultrim. Il est décédé au Tibet à l'âge de soixante-quinze ans.

L'Essence Lumineuse de la Sagesse Primordiale